Dans le cadre du 6ème anniversaire de l’Agenda 2030 de l’ON U tenu, le 25 septembre 2021, l’Alliance Internationale pour les Objectifs de Développement Durable (AIODD), présidée par la Française Pascale FRESSOZ, a organisé un webinaire. C’était, le 24 septembre 2021, sur le thème : ‘’ Leadership & ODD.  Collectivités et Entreprises : neuf étapes pour réussir la transition’’.

A cette occasion, la Présidente du Conseil d’Administration (PCA) de la Plateforme Mondiale des Femmes Entreprenantes (PLAMFE) qui est également, Présidente de Laboratoire d’Expertises Féminines (LAB- Femmes) et Vice-Présidente de l’AIODD, Désirée DJOMAND, a présenté, avec beaucoup de maestria, le projet des ‘’Villages du millénaire AIDD ’’ implémenté par cette Plateforme.

« Le ‘’Village du Millénaire’’ est un ambitieux programme dans lequel, on retrouve les 17 objectifs des ODD. En Europe, les standards sont élevés mais en Afrique les villages connaissent encore des difficultés », explique Mme DJOMAND.

Une charte a été élaborée dans le cadre de ce village de rêve dans lequel les acteurs s’engagent à respecter le processus de développement élaboré par la cellule focale, assurer un nouvel effort d’investissement, pour l’élimination de la pauvreté dans lesdits villages.    

Selon elle, les ODD devraient trouver de meilleurs conditions dans leur mise en œuvre au niveau des villages. « Tout doit partir des villages avant d’arriver à la ville même si en Afrique le village est synonyme de pauvreté », a-t-elle dit.

 « Dans le cadre de ce projet, nous demandons aux cadres qui ont réussi qui sont en ville de réinventer le développement à travers les ODD en s’impliquant dans le développement de leurs villages, en accord avec les autorités locales, les autorités coutumières, ainsi que les jeunes et les femmes, dans la mise en œuvre des stratégies de développement en tenant compte des forces qu’on peut tirer des villages, une sorte d’approche participative », souligne Mme DJOMAND.

Il y a un projet pilote dans 14 grands villages phares du pays dont Erimakoudjé1 (Agboville) et Moossou et Petit-paris (Grand-Bassam) et Elokato (Bingervile), Brafèdon (Grand-Lahou), Doropo (Bouna) et Gogokro (Yamoussoukro).  La chefferie traditionnelle de ces différents villages a été associée à ce projet grandeur nature.

 Il y a une cellule d’exécution, une cellule de suivi et évaluation, en associant bien sûr les forces vives du village mais aussi les ressortissants d’autres villages qui peuvent être d’un apport très appréciable.

« Notre objectif est de désenclaver le village et surtout changer le visage de nos villages dont l’image est très souvent associée à la pauvreté. Nous disons que chacun à son niveau peut aider à faire changer les conditions dans les villages », a-t-elle souligné.

Pour la Présidente Fondatrice des réseaux Africa Femmes Initiatives Positives (AFIP), PLAMFE et LAB Femmes, on peut dire que « les ODD en Afrique, ce sont des ODD de territoires parce que d’un village à un autre les réalités sont différentes et on ne doit pas tout attendre des pouvoirs publics ».

Le projet de ‘’Village du Millénaire’’ s’inspire de l’exemple des entreprises qui à travers la Responsabilité sociale et sociétale (RSS) accompagnent beaucoup de communautés à améliorer les conditions de vie.

« L’innovation, c’est qu’à travers le LAB- Femmes nous avons décidé de porter les valeurs du programme du ‘’Village du Millénaire’’ pour accélérer les choses », confie-t-elle.               

A en croire La PCA de La PLAMFE, le concept de ‘’Village Millénaire’’ est un projet qui tient à cœur à l’AIDD mais également à la PLAMFE et à toutes ses organisations sœurs. « Il a été quelque peu perturbé par la Covid-19 mais il suit son cours. En Côte d’Ivoire, le programme sera mis en œuvre par la nouvelle Présidente pays AIDD, Antoinette ZIEHI qui qui va bénéficier de l’appui technique d’Aude GOULIVAS CALLE », précise Mme DJOMAND.  

Pour Désirée DJOMAND, le ‘’Projet de village Millénaire’’, qui fait des émules, est une idée de l’AIDD implémenté en Afrique, c’est pourquoi elle a tenu à exprimer sa reconnaissance à Pascale FRESSOZ, la Présidente de cette ONG internationale qui permet ainsi aux villages de penser leur propre développement à travers leurs composantes, une sorte d’approche très intégrée pour booster les dynamiques locales. En effet, Pascale FRESSOZ est sensible à cette forme de gouvernance inspirée des ‘’Villages du Millénaire’’ en cours en Côte d’Ivoire et qui se décline en Afrique. D’ailleurs, le Président Afrique de soutien de cette campagne est l’Ivoirien Jean-Baptiste AKROU, ancien Directeur Général du groupe de presse Fraternité Matin.  

A son tour, Pascale FRESSOZ, qui a fait du programme des ‘’Villages du Millénaire’’ son point d’ancrage du Développement Durable et fer de lance de ses projets, a salué le dynamique de Mme DJOMAND, qui est d’ailleurs le point focal des Projets AIODD et qui, très tôt s’est appropriée ce projet et s’est donnée, corps et âme, pour l’appliquer à un niveau très, très, décentralisé, permettant ainsi aux villages à s’appuyer sur les ressources locales, pour impulser leur propre développement. C’est un projet qui tient à cœur à la Présidente AIODD, Pascale FRESSOZ.   

Eugène YAO