Le Centre de Prospective Stratégique de l’ICESCO) organise, avec l’appui de la Fondation KONRAD ADENAUER, les 23, 24 et 25 juin 2021, un Forum de l’Entrepreneuriat Féminin et de l’Autonomisation des Femmes dénommé Women Entrepreneurship and Empowerment sur le thème : « L’Entrepreneuriat Féminin et l’Autonomisation des Femmes » et comme sous-thème « L’Entrepreneuriat Féminin, un futur levier clé pour le Développement Durable ». Cette thématique s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale des Micro, Petites et Moyennes Entreprises.

Ce forum a été marqué par une conférence de Haut Niveau qui a réuni des experts, des chercheurs et des décideurs politiques dans le domaine de l’Entrepreneuriat Féminin, des expositions, des ateliers.

 La Présidente du Conseil d’Administration de la Femme (PCA) de la Plateforme Mondiale des Femmes Entreprenantes (PLAMFE), Désirée DJOMAND, invitée à ce forum de Haut Niveau, est intervenue le Jour2 dans le PANEL II sur le thème : « le rôle de l’Entrepreneuriat féminin dans la Construction d’un Avenir Durable ».

Selon elle, la problématique du leadership féminin et de l’autonomisation de la femme fait l’objet de nombreux programmes de développement et le plus emblématique est les Objectifs du Développement Durable (ODD). « Investir dans les compétences des femmes et l’éducation de la jeune a irrémédiablement un impact sur l’économie et son corollaire le social », dira-telle

Pour Désirée DJOMAND, nous devons nous inscrire résolument dans l’entrepreneuriat féminin, réinventer et enchanter l’environnement du monde des affaires par des actions innovantes impactant l’entrepreneuriat féminin. « Cela passe inéluctablement par une adaptation à l’évolution de la société en intégrant le digital dans notre mode de vie. Multiplier les entreprises classiques et sociales car la société doit trouver son compte et pour l’entrepreneuriat de nombreux espaces de marchés. Mais encore diversifier ses produits en tenant compte d’études de marchés pour répondre à la satisfaction des clients et bien maîtriser sur son marché », a-t-elle soutenu.

A en croire la PCA de la PLAMFE, il faut des solutions innovantes pour la conquête de nouveaux marchés.  Il faudrait donc renforcer la formation en management des affaires et surtout l’inclusion financière. Il faut préparer les générations futures dans le cadre des transmissions du savoir par le biais du mentorat et susciter des incubateurs sur l’entrepreneuriat féminin .Il est nécessaire d’intensifier les progrès en matière de santé de base pour les femmes car la santé est nécessaire pour un épanouissement de la femme pour son business. En outre, il faudra des leviers importants comme la mobilisation des ressources pour le financement du business des femmes doit trouver un mécanisme d’accès moins contraignantes.

1er levier, l’inclusion financière doit être élargie à beaucoup plus d’offres de financement.2è levier, il est donc nécessaire de développer des lobbyings pour l’optimisation de leur business afin d’être en phase avec l’environnement des affaires aussi bien du niveau économique que politique. Troisième levier, la nécessité d’aller de la parité pour progresser à l’égalité Hommes/ Femmes dans les chambres professionnelles et consulaires, 4è levier, mener un plaidoyer pour une coopération entre les grandes entreprises et les TPE /PME.

Enfin, 5e levier le réseautage afin d’améliorer son carnet d’adresse et s’ouvrir de nouvelles opportunités.

 Le forum prend fin ce vendredi.

Eugène YAO