Le Laboratoire d’Expertises Féminines et de Leadership en abrégé LAB FEMMES a organisé sa rentrée solennelle, le samedi 3 juillet 2021, aux jardins du Rail d’Abidjan-Plateau.


Moment de retrouvailles pour certains et nouvelles rencontres pour d’autres pour ces femmes venues d’horizons divers mais pleines de talents (hauts cadres, chefs d’entreprises, expertes dans leur domaines respectifs).

Occasion pour la Présidente du mandat 2021-2022 (le mandat dure 1 an), Désirée BOGNINI EPSE DJOMAND, de présenter son Bureau Exécutif fort de 10 membres, les différentes Commissions (8 au total) et décliner sa vision. Les présidentes des trois prochains mandats ont été également présentées au cours de ce rendez-vous. Il s’agît de d’Huguette LAWSON KOHOUE (Mandat 2022-2023), Vanessa GADEGBEU (mandat 2023-2024) et Lala SOUMAHORO (2024-2025).


A l’issue de cette rencontre, les valeurs à promouvoir au sein de ce nouveau mouvement sont : Excellence, Leadership et Solidarité. Une charte a été adoptée dans laquelle les membres de ce mouvement se sont engagées à développer et entretenir une vraie fraternité, accompagner toute nouvelle initiative à forte valeur humaine basée sur le leadership féminin. Aussi, se mobilisent-elles pour toute action qui concourt au bien être des femmes, défendent des bons principes d’équipe et de bonne gouvernance, en vertu de la solidarité qui les anime. etc.


Le crédo de LAB FEMMES est « nous sommes des femmes d’excellence, le travail est notre arme pour affirmer notre leadership, nous avons confiance en nous, en notre potentialité et en nos sœurs avec qui nous partageons une sincère et profonde amitié car nous devons marcher ensemble dans la solidarité »


Le Dress Code de ce mouvement est le blanc, symbolise la sainteté, l’universalité et le vert pour l’échappe, signe du progrès. ;
Pour ses premiers mots, la Présidente Désirée DJOMAND, s’est félicitée de la mobilisation extraordinaire des femmes, en si peu de temps. Avant de les inviter à se débarrasser des préjugés défavorables qui pèsent sur elles, à tort ou à raison. D’ailleurs, rassure-t-elle, « par nos actions, nous sommes en train de faire mentir les préjugés à notre égard ».


Pour Mme DJOMAND, qui, soulignons-le, a, à son actif plusieurs réseaux, nous sommes à l’ère du leadership féminin et les femmes doivent tout mettre en œuvre pour profiter le maximum possible de ce moment pour faire changer les choses. « Nous sommes nous-mêmes nos propres ambassadrices », dira-t-elle.


Elle reconnaît toutefois que les choses n’iront pas comme sur des roulettes mais elle se dit optimiste. « Les choses ne seront pas faciles pour nous mais pour une fois nous sommes dans un mouvement où nous allons nous occuper de nous-mêmes, le bien-être de la femme », a-telle soutenu.
Désirée DJOMAND a surtout invité les femmes à cultiver des valeurs d’excellence. « Je suis guidée par la performance, allez toujours au-delà nos limites, recherchons la qualité », a-t-elle recommandé.


Aussi a-t-elle invité les femmes à la solidarité. « C’est d’abord la camaraderie, la loyauté, la grande confiance entre nous, l’entraide, la solidarité, nous dire qu’est-ce que nous pouvons faire ensemble pour transformer nos vies. Ce mouvement doit pouvoir nous permettre de briser l’isolement et permettre à chacune de laisser éclore son potentiel », a-t-elle conseillé.


Et la Présidente de LAB FEMMES de poursuivre, les femmes ont du potentiel mais lorsqu’elles ont un conjoint, des enfants, elles s’oublient, « c’est pour préparer les gros plats pour nos conjoints (rires) », ironise-t-elle. C’est pourquoi, elle a invité les femmes à briser le plafond de verre. « Il y a une vie après le mariage, n’ayons pas peur d’être ensemble. Prenons conscience de nos places, nos expertises peuvent faire de la consultance », dixit Désirée DJOMAND.


En outre, la toute première présidente de LAB FEMMES a annoncé un grand rassemblement de de toutes les organisations dont elle est l’initiatrice (AFIP, PLAMFE, FEE, LAB FEMMES), en septembre prochain. Dieu voulant !


Eugène YAO